Nouveaux horaires : 10-12h et 14h-19h toujours 7j/7. Les mesures de sécurité mises en place sont consultables ici.

Retour au blog
Article
Planter les arbres fruitiers : quand ? comment ?
18 avril 2018 / 2 min de lecture
Comme pour de nombreux arbres et arbustes, l’automne est la période de plantation idéale des fruitiers. Cela ne signifie pas qu’il est impossible de les planter à un autre moment de l’année. C’est simplement le meilleur moyen d’obtenir rapidement de beaux fruits et de favoriser une bonne reprise à moindre effort. Et les techniques de flemmards, nous, on adore.

Pourquoi planter les fruitiers en automne ?

Une plantation au printemps ou en été par exemple impose une vigilance particulière pour garantir la pérennité de l’arbre. Planter à l’automne permet de laisser le temps aux racines de prendre pendant la période d’hivernage.

Par contre, faites-le quelques semaines avant les 1ères gelées pour laisser à l’arbre le temps de s’installer avant d’être agressé !

Lesquels choisir ?

Choisissez votre fruitier en fonction de votre espace disponible.

Les petits arbres (pêchers) ont besoin d’être espacés de 3 à 4 m, les arbres à développement moyen (pommiers, poiriers, pruniers, kaki…) : de 5 à 8 m et les arbres à fort développement (noyer, cerisiers) de 10 à 15 m.

Comment planter un fruitier ?

Il faut d’abord préparer la plantation :

  • Creuser un bon mois avant la plantation un trou large (50 cm à 1 m pour un arbre déjà bien développé) et de 50 à 70 cm de profondeur. Mettre d’un côté la terre de surface et d’un autre la terre (souvent plus lourde) des profondeurs.
  • Mettre du compost ou un engrais organique spécial fruitiers au fond du trou. Mélangez avec un peu de terre.
  • Faire un petit tas de terre au centre ou viendra se positionner les racines de l’arbre.
  • Mettre en place un tuteur (cela évitera de blesser les racines avec le tuteur si on le plantait après l’arbre).
  • Juste avant la plantation, couper nettement les racines abîmées. Si possible, praliner les racines dans une bouillie de terre argileuse, de fumier et d’eau. Ce pralinage favorise la reprise mais n’est pas obligatoire.

Ensuite c’est le moment de planter !

  • Positionner l’arbre sur le tas de terre au centre
  • Recouvrir d’abord avec la terre de profondeur mélangée à un peu de compost ou de terreau pour fruitiers puis combler le trou avec la terre de surface également mélangée.
  • Maintenir le collet de greffe juste au dessus-du niveau du sol. C’est le bourrelet du tronc que provoque la greffe qui se situe à la base du tronc relativement près des racines.
  • Tasser avec les pieds juste autour du plant.
  • Arroser copieusement au pied après la plantation, même s’il pleut.
  • Pailler.

A vous de jouer !