Retour au blog
Article
Pourquoi acheter du muguet le 1er mai ?
23 avril 2019 / 2 min de lecture
La tradition d’offrir cette fleur, symbole du triomphe du printemps sur l’hiver, remonte en France à la Renaissance.

Le 1er mai n’est pas que le jour de la fête du travail, c’est aussi celui où l’on offre des brins de muguet aux personnes que l’on aime. Cette tradition ne date pas d’hier.

En 1560, le roi Charles IX, en visite avec sa mère Catherine de Médicis dans la Drôme, se vit offrir par le chevalier Louis de Girard de Maisonforte un brin de muguet, cueilli dans son jardin à Saint-Paul-Trois-Châteaux. Dès le 1er mai 1561, le roi se met alors à distribuer des brins de muguet aux dames de la cour en leur disant: «Qu’il en soit fait ainsi chaque année». La coutume était née.

Mais ce n’est que sous l’occupation, au XXe siècle, que cette fleur est associée à la Fête du travail. Le 24 avril 1941, le maréchal Pétain instaure officiellement le 1er mai comme “la fête du Travail et de la Concorde sociale”. L’églantine rouge, associée à la gauche, est alors remplacée par le muguet…

D’où vient le muguet ?

En 2016, la première région productrice restait le département de la Loire-Atlantique, qui assure environ 80% de la production nationale, soit plus de 60 millions de brins.

Les prévisions tablent ainsi sur 75 millions de brins de muguet échangés cette année dans toute la France.

Attention, la cueillette n’est pas autorisée partout. Le muguet fait parti des espèces protégées dans un certain nombre de sites, comme le département du Lot-et-Garonne et le parc naturel régional du Luberon. Là où c’est permis, il est important de “couper les brins et non d’arracher les racines (ou rhizomes) pour permettre à la plante de refleurir l’année suivante. Dernière recommandation : les fruits et les feuilles sont toxiques, alors n’en mangez pas !