Retour au blog
Conseil
Rosiers : quand et comment les planter ?
30 octobre 2019 / 3 min de lecture
On peut trouver des rosiers toute l'année et les replanter quand on veut, en respectant cependant quelques petites règles.

Il faut en effet rester attentif pendant les semaines qui suivent la plantation. La période d’enracinement est d’environ 8 semaines au printemps ou en automne. Pendant cette période, il faut arroser régulièrement. Durant les mois très chauds, la reprise est plus délicate, il faudra rabattre assez court les plantes et arroser plus. C’est pourquoi, favorisez plutôt l’automne.

Comment ?

Plantation en pleine terre 

Préparation du sol 

Les rosiers préfèrent une terre de jardin légèrement argileuse mais nous vous conseillons par contre d’amender et d’enrichir la terre. 

Une terre sableuse et poreuse doit être corrigée par des apports en matières organiques (fumier ou compost). 

Une terre trop lourde doit être corrigée également par des apports en matières organiques (compost, gravier, pouzzolane) qui permettra de faciliter l’écoulement de l’eau et l’aération du sol. 

Ce qui est important pour le rosier, c’est de disposer d’un sol bien aéré et riche en éléments organiques où ses jeunes racines trouveront facilement leur chemin. 

 

Plantation 

Il faut commencer par tremper le rosier dans son pot dans une grande bassin d’eau, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bulles qui remontent à la surface.

Creusez ensuite, un trou de 40 cm de long, de large et de profondeur. 

Enlevez le pot en agissant avec précaution pour ne pas casser la motte.

Posez une baguette au dessus du trou pour indiquer le niveau du sol.

Positionnez la plante de façon à ne rajouter que 2 à 3 cm de terre au dessus de la motte pour être au niveau du sol. 

Rebouchez et arrosez à grandes eaux pour combler les poches d’air.

Entretien 

Les rosiers ont besoin de beaucoup d’eau mais n’aiment pas l’humidité stagnante qui asphyxie ses racines. 

Plantation en pot 

Les rosiers vendus en conteneur ne sont pas fait pour rester dans leur pot d’origine. Il faut les replanter immédiatement dans un plus grand pot. 

Comptez 30 cm de diamètre et de profondeur pour un rosier miniature, 40 cm pour un rosier nain et 50 cm pour un buisson classique ou un petit grimpant. 

Faites bien attention à ce que votre pot soit percé pour permettre l’évacuation des excès d’eau. Optez, de préférence, pour un pot en terre cuite dont la porosité est favorable aux racines. Pour améliorer le drainage, disposez 5 cm de graviers, de billes d’argile ou de pouzzolane dans le fond du pot.

Pour obtenir un bon substrat, réalisez un mélange composé de :

  • 2/3 de terreau de bonne qualité
  • 1/3 de compost ou de fumier 

Positionnez le rosier dans votre pot de façon à ne rajouter que 2 à 3 cm de terre au dessus de la motte pour être en haut du pot. Complétez avec votre mélange et arrosez copieusement.

Entretien

Sachez que les rosiers en pot demandent davantage d’attention qu’en pleine terre. Un arrosage et un apport d’engrais régulier est nécessaire. 

Supprimez toutes les fleurs fanées au fur et à mesure. 

Alors ? c’est si compliqué ?